Pratiqués par tous les peuples de toutes les civilisations, les tatouages ont des origines très lointaines, sans doute préhistoriques. Mayas, Egyptiens, Grecs et Romains, tous ont marqué les corps de signes et de symboles religieux ou tribaux.

Aiguilles ou lames de couteaux, encres ou oxydes, de nombreuses techniques de marquages ont été utilisées. Le problème du détatouage s'est donc posé lui aussi très tôt. Il est resté longtemps insoluble, sinon barbare (acide, bistouri, ou dermabrasion) jusqu'à l'arrivée du laser.

Basé sur un principe identique à celui du traitement des tâches actiniques, le détatouage laser se fait au laser pigmentaire. C'est un traitement à présent quotidiennement pratiqué avec succès.

Le nombre de séances varie en fonction de la qualité des encres et de la profondeur du tatouage. Par exemple, un tatouage professionnel profond requiert entre 5 et 12 séances espacées d'un mois environ alors qu'un tatouage amateur n'en nécessite que 3 à 9.
Dans la plupart des cas, le tatouage disparait entièrement. Le traitement peut être pratiqué en été.